« Cuisine japonaise Vegan ultra-facile »

Bonjour tout le monde !

Vous avez un petit creux ? Alors j’ai de quoi vous satisfaire !

Aujourd’hui, je vous présente un livre de recettes que je n’aurais pas eu l’idée d’acheter à la base (et c’est un tort !). Ce livre, c’est « Cuisine japonaise Vegan ultra-facile » de Tim Anderson et paru chez Synchronique Éditions que je remercie chaleureusement pour l’exemplaire qu’ils m’ont envoyé.

Si vous me suivez sur Instagram, vous savez sans doute que je suis connue pour mon amour sans limites pour les ramen, souvent avec du porc chashu et des œufs marinés. Je ne suis pas vegan dans ma vie quotidienne et c’est donc une découverte pour moi que de m’essayer aux recettes végétaliennes de ce livre !

Et franchement, je ne suis pas déçue du voyage, moi qui aime beaucoup les légumes (ben oui je ne me nourris heureusement pas que de ramen), je trouve que c’est une belle façon de les travailler. De plus, la cuisine végétarienne, du moins sans viande, a été l’essentiel de la cuisine japonaise pendant des siècles (près de 1200 ans !).

En effet, le bouddhisme, devenu religion d’état au Japon vers le VIe siècle interdisait de consommer de la viande. Les Japonais se nourrissaient donc principalement de légumes, de céréales (riz, blé…) et de produits de la mer. Dans certains temples cependant, les moines mangent exclusivement végétarien (ou végétalien) même encore aujourd’hui.

La grande présence de viande sur les tables japonaises est un phénomène assez récent finalement. Ce n’est qu’en 1872 que l’empereur Meiji signe un édit annulant formellement l’interdiction de consommer de la viande. La consommation carnée était cependant déjà admise durant l’ère Edo.

Ces recettes sont donc, à mon sens, une porte ouverte sur la gastronomie véritablement traditionnelle du Japon. Et c’est savoureux, plein de cet umami qu’on apprécie tant ! Je suis conquise ? On dirait bien que oui 😉

Détail qui a son importance : le titre est exact sur ce qu’il avance ! Les recettes sont effectivement ultra-faciles à réaliser, un vrai jeu d’enfant. Pour ma part, j’ai vraiment adopté ce livre de recettes et en plus, monsieur apprécie ce que je prépare grâce à lui. C’est pas beau ça ?

Un mot sur Tim Anderson, l’auteur de ce livre

Tim Anderson est connu surtout en Grande-Bretagne en tant que vainqueur de l’émission MasterChef. Passionné de cuisine japonaise, il a ouvert un restaurant, le « Nanban », à Londres.

Sa connaissance de la cuisine japonaise lui vient de ce qu’il l’a étudiée pendant près de 20 ans sans compter qu’il a vécu quelques années à Fukuoka. Il a d’ailleurs écrit deux autres ouvrages : « Cuisine japonaise ultra-facile », paru chez Synchronique Éditions en 2018 et « Tokyo stories » ainsi que « Nanban » (ces deux titres n’ayant pas encore été traduits en français).

L’auteur explique, en introduction, qu’il est devenu vegan par « accident ». En effet, il travaillait tellement dans son restaurant qu’il ne cuisinait presque plus chez lui. Pour éviter de gaspiller, il a commencé à changer sa façon de faire ses courses en limitant les achats de viande et de poisson et en privilégiant les aliments qui se conservent bien : légumes-racines, légumes surgelés ou en conserve ainsi que des pâtes et du riz.

Voilà comment ce cuisinier est devenu, sans l’avoir prémédité, un végétalien très heureux de ce changement dans sa vie. C’est chouette qu’il ait eu l’envie de partager ses recettes avec le public.

Focus sur une recette de yaki soba que j’adore

Elle est véritablement extrêmement facile à faire, vraiment !

Ingrédients pour 4 personnes :
  • 2 C à S d’huile pour la cuisson
  • 2 oignons coupés en rondelles (5mm)
  • 2 carottes pelées, coupées en deux puis en fines tranches (2mm)
  • ½ chou pointu coupé en lamelle de 1 cm
  • 6 champignons shiitakés sans leur pieds, émincés
  • 1 C à S d’huile de sésame
  • ½ C à C de dashi en poudre
  • 3 C à S de sauce soja
  • 3 C à S de ketchup
  • 2 C à S de mirin
  • 1 C à S de saké
  • Poivre blanc
  • 4 portions de ramen cuites (ou nouilles semblables)
  • 1 C à S de graines de sésame
  • Un peu de pickles de gingembre rouge, d’oignons de printemps et de nori ciselée pour décorer
Marche à suivre :
  • Faire chauffer l’huile dans un wok ou sauteuse
  • Ajouter les oignons et laisser quelques minutes jusqu’à ce qu’ils commencent à colorer
  • Ajouter les carottes, les champignons et le chou et faire revenir quelques minutes
  • Ajouter l’huile de sésame, le dashi en poudre, la sauce soja, le ketchup, le mirin, le saké et le poivre
  • Laisser le liquide réduire légèrement
  • Ajouter les nouilles et les graines de sésame
  • Laisser cuire quelques minutes pour que les nouilles absorbent la sauce
  • Ajouter la garniture et servir

J’ai essayé d’autres recettes avec beaucoup de plaisir également mais je ne vais quand même pas réécrire le livre ici hi hi hi

En tout cas, je vous recommande ce livre, que vous soyez vegan ou non, plaisir gustatif garanti 😉

Jennifer pour Wallonihon

Pour aller plus loin:

Fiche technique du livre :

Titre : Cuisine japonaise Vegan ultra-facile

Auteur : Tim Anderson

Editions : Synchronique Éditions

Année de parution : 2021

ISBN : 978-2-917738-96-2

Nombre de pages : 210

A propos de l'auteur

Jennifer De la Rubia
Jennifer De la Rubia

Passionnée par le Japon et sa culture, le chant et la lecture. J’aime apprendre et partager mes découvertes

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.